Son environnement d'élevage

Le Porc Gascon

 

Le porc Gascon est un animal rustique et vigoureux, d’un calme olympien. Elevé en plein air, il supporte bien la chaleur et se nourrit facilement au pâturage.

 

Origine et Historique

 

La race porcine gasconne représenterait le type de porc le plus ancien connu dans notre pays. De type ibérique, le porc Gascon est entièrement noir et a son origine dans le Nébouzan enclavé entre l’Armagnac, le Comminges et la Lomagne.

Cette race a souffert du croisement industriel avec les races améliorées et a donné naissance aux porcs de Cazères et de Miélan, mieux adaptés aux conditions d’élevage moderne. Toutefois, ces races obtenues par métissage ont disparu.

 

Évolution et Situation actuelle


En 1953, on comptait 10 000 reproducteurs de race gasconne, quelques centaines seulement en 1970. La pureté des quelques 34 truies recensées en 1981 par l’Institut Technique du Porc (ITP) chez 20 éleveurs localisés dans la moitié nord des Hautes-Pyrénées et dans le sud de la Haute-Garonne a permis de sauver la race.

En 2011 on compte 1000 truies réparties dans 70 élevages.

Depuis 1992 une filière se met en place dans les Hautes-Pyrénées pour produire et valoriser une charcuterie sèche « haut de gamme » et est en cours d’obtention d’une AOC « Noir de Bigorre » pour la viande fraiche et le jambon. Cette filière regroupe cinquante éleveurs, un salaisonnier et cinq charcutiers artisanaux.

 

Description

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aptitudes

 

  • La truie est douce et bonne nourrice.

  • Race tardive, sa croissance est lente, 100 kg à 1 an. Il est abattu vers 150 kg.

  • Son lard est ferme, sa viande persillée est savoureuse et de bonne qualité.

Recherche de références sur les possibilités de valoriser les porcs Gascon et Limousin par des produits de qualité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultats de l’étude ITP / INRA publiée aux Journées de la Recherche Porcine en France 1996.

 

Actions de sauvegarde

 

En 1982, l’ITP met en place un plan de sauvegarde appuyé, depuis 1989, par le Conservatoire du Patrimoine Biologique Régional qui consacre une part importante de ses moyens à la conservation de la race. Les objectifs sont les suivants :

 

  • Réaliser une mise à jour périodique des effectifs et des troupeaux et enregistrer les généalogies des reproducteurs. Le syndicat des éleveurs du porc noir gascon adhère aux " Livres Généalogiques Collectifs des races locales des Porcs " (LIGERAL créé en 1996)

 

  • Préserver la variabilité génétique :

 

en mettant en place une gestion de la population adaptée (augmentation du nombre de verrats de service issus des meilleures truies et agréés au plan de leur conformité au standard de la race) pour conserver au moins les effectifs actuels et retrouver une variabilité génétique indispensable à la survie de la race 

 

par la constitution d’un stock de semence congelée provenant de verrats d’origines différentes.

 

Étudier le niveau de performance - prolificité - et d’engraissement (croissance et qualité de la viande) de la race.

 

Depuis 1996 une filière économique s’est constituée : le Consortium du Noir de Bigorre qui regroupe l’association des éleveurs, des charcutiers et une entreprise locale : les Salaisons Pyrénéennes, assurant ainsi les débouchés pour les produits haut de gamme issus du Porc Noir.

 

Depuis 2004 le Porc Gascon n’est plus soutenu directement par le Conservatoire du Patrimoine Biologique Régional mais la filière bénéficie à présent pleinement de l’accompagnement prévu aux productions de qualité et aux entreprises agro-alimentaires de Midi Pyrénées.

 

Le Porc Gascon, dit « Noir de Bigorre », quoique encore fragile, est le premier exemple d’une race animale sauvée de l’extinction, maintenant valorisée par des produits d’exception.

 

Nous suivre sur
  • Wix Facebook page

Facebook

Visiteurs

Satisfait
ou​
Remboursé

© 2015 by GraphyMatts. All rights preserved